Agence de voyage Bali et Indonésie



Coup d’oeil au Centre, Nord & Ouest de Bali

JPEGDécouverte d’un petit bijou d’architecture classique balinaise, le Pura Taman Ayun. Ce temple, de la lignée des rois de Mengwi, fut érigé au XVIIe siècle. Il est entouré de bassins sur trois de ses côtés et abrite en son sein de superbes Merus dédiés aux dieux du Mont Batur, du Mont Agung et du volcan Batukaru. Ses pagodes permettent aux fidèles d’y faire leurs dévotions sans quitter Mengwi. L’ensemble allie finesse, élégance et beauté.


JPEGNous plongeons ensuite plus au nord dans un panorama exceptionnel, Jatiluwih et ses splendides rizières en terrasses. C’est un moment particulier où la nature saisit l’âme lorsqu’on se perd en sa contemplation, tout en ayant conscience que dans cette beauté fragile se perpétue la culture du riz, nourriture de base du peuple balinais.

En déambulant le long des canaux d’irrigation, nous pénétrons dans le domaine de la communauté Subak, terme générique qui désigne les paysans chargés de l’entretien des canaux et du partage de l’eau pour le bien de chacun, ainsi que des rituels destinés à la déesse du riz, Dewi Sri.

Continuation vers Bedugul, traversée de villages, rizières et cultures maraîchères à flanc de collines. Tous les légumes, fleurs et fruits sont présentés sur le marché de Bedugul. Choux, asperges, manioc, fruits de la passion, mangoustans, salaks, piments, épices...

A proximité, le Kebun Raya, le jardin botanique, valorise plusieurs centaines d’espèces d’orchidées, des fougères arborescentes et des plantes médicinales, toujours utilisées pour la médecine traditionnelle.

JPEGDécouverte du lac Bratan, situé au cœur de la Caldeira. Il est, avec les lacs Buyan et Tambligan, la réserve d’eau nourricière de ce grenier à riz. Le lac
Bratan est l’écrin naturel des temples Candi Kuning et Pura Ulun Danu. Ils sont situés à quelques mètres d’encablure dans un superbe jardin. Le premier temple est en fait un stupa, orné de bouddhas, le second est dédié à la déesse du lac, Dewi Danu. Il est intéressant de noter que non loin de là se dresse le minaret d’une mosquée, regroupant ainsi sur une petite superficie, trois des cinq symboles représentatifs des religions officielles de l’Indonésie.

En atteignant le haut de la Caldeira, le paysage change, magnifique panorama sur les lacs de montagne en contrebas, et sur les vastes champs bleus d’hortensias destinés à la production d’offrandes pour les rituels dans toute l’île. Découverte des plantations de café, cacao, girofliers, vanille... Nous sommes à Munduk, petit village de montagne qui conserve quelques bâtiments de style colonial des années 1920.

JPEGArrivée sur la côte Nord de Bali. Lovina, petite station balnéaire, déroule ses hôtels sur une belle plage de sable noir. Elle est une halte calme, reposante, et offre de superbes panoramas des montagnes qui descendent dans la mer. On peut profiter du moment pour une balade en jukung, bateau de pêche traditionnel, pour aller à la rencontre des dauphins et explorer les fonds marins, ou tout simplement se reposer sur la plage.

De Lovina, nous accédons à l’ancienne capitale du Royaume de Buleleng qui transpire un charme désuet. S’y trouve un des rares temples chinois de Bali, vestige local des échanges commerciaux et des liaisons maritimes avec la Chine.

Plus au Nord Est, Kubutambahan et Sangsit abritent des temples typiques du Nord. Le Pura Meduwe Karang, dédié à Ibu Pertiwi, la déesse mère de la terre, déroule des bas-reliefs surprenants, à l’imagination débridée en comparaison au classicisme du Sud. On peut y reconnaître un Hollandais sur un vélo, des vampires, des voitures... Ce qui dénote un humour certain. Si les Balinais ont le sens de la raillerie envers autrui, ils ont aussi celui de l’auto-dérision.

Le Pura Beji, un temple de Subak, dédié aux eaux d’irrigation, possède un charme baroque. La décoration se fait plus chargée, le portail central est sculpté sur ses deux faces... La nature a horreur du vide !

JPEGA l’Ouest de Bali, le Parc national protège les terres encore sauvages, forêts pluviales, savanes, mangroves, ainsi que sa faune, singes, sambars (le cerf d’Asie), alus (varan), et l’étourneau de Bali, seul oiseau endémique ayant survécu, dont la protection est à l’origine de la création de ce parc.

L’Ile de Menjagan reste l’un des meilleurs sites de plongée de Bali et c’est toujours un ravissement de découvrir ses fonds marins.

La côte Sud-Ouest offre des plages de sable noir encore peu fréquentées, bordées de cocoteraies. L’une des plus longues et plus belles se étend ses courbes à Lalang Linggah.


info portfolio

WL PERKASA TOUR - Jl. Danau Tondan Gang Bajang Sari no 6, Sanur Bali - Indonésie  
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0 Liens