Agence de voyage Bali et Indonésie



Coup d’oeil sur Ubud et ses environs

Sur la route menant à Ubud, traversée du village de Batubulan (la pierre de lune), qui propose quotidiennement des spectacles de théâtre et danse balinaise dont les origines remontent aux rituels de transes locales et à l’art dramatique javanais. Aujourd’hui, de jeunes artistes locaux proposent aussi des créations modernes.

Le théâtre dansé du Barong, inspiré pour la forme du dragon chinois, incarne la lutte du bien de la communauté contre la sorcière Rangda, symbole du mal, de la mort et des sorciers.

JPEGJPEG


Sur les côtés de la route, beaucoup d’ateliers de sculpture sur pierre, d’antiquités et de meubles.

A l’arrivée à Singapadu, balade dans le Taman Burung, (le jardin des oiseaux), un parc tropical qui abrite plus de 200 espèces d’oiseaux, très belles volières ouvertes au public, festival de couleurs et de beauté avec des oiseaux de paradis, calaos, toucans, cacatoès, ainsi qu’une partie réservée aux dragons de Komodo, grands varans carnivores.

Le parc voisin, Rimba Reptile Park, est une balade intéressante dans un beau cadre de vie agencé pour les cobras, pythons, crocodiles, tortues, iguanes, caméléons...

JPEGJPEG


En reprenant la route, traversée des villages d’artisans de Celuk, réputé pour son travail sur argent, et de Mas, pour ses sculptures sur bois.

Aux alentours d’Ubud, visite du sanctuaire de Goa Gaja, la grotte de l’éléphant, ornée d’une tête sculptée représentant une gueule de monstre, peut-être un esprit chtonien. L’ensemble possède des statues bouddhiques et shivaïtes. Elles dateraient au plus tôt du VIIe siècle jusqu’au XIVe. Elles sont l’une des preuves de l’ancienneté du syncrétisme religieux balinais.

JPEGJPEG


Yeh Pulu, situé au sud du village de Bedulu, abrite une fresque de 25 mètres de long, datée du XIVe siècle. Elle représenterait les aventures de Krishna.

Au nord d’Ubud, le village de Sebatu est réputé pour sa troupe de musiciens et danseurs ainsi que pour le Pura Gunung Kawi, le temple à la Source Sacrée, source naturelle qui alimente un bassin enveloppant en son milieu un autel. L’eau, très claire, est utilisée pour les rituels sacrés ainsi que pour les bains publics des villageois.

Les monuments royaux de Gunung Kawi, homonyme du précédent, sont situés à Tampaksiring. Pour les rejoindre, il faut emprunter un long escalier qui descend dans la vallée. Les Candi, temples funéraires d’influence javanaise, se dressent dans des niches hautes de 7 mètres et seraient dédiés au roi Anak Wungsu et ses épouses principales, qui auraient pratiqué la Satia, sacrifice rituel. Ces tombeaux datent du XIe siècle.

Le village de Taro est connu pour l’élevage de vaches albinos, très demandées lors de certaines cérémonies. Mais de nos jours elles ne sont plus sacrifiées.

Près du village, l’Elephant Safari Park est la demeure d’une vingtaine d’éléphants de Sumatra. Il propose notamment des balades en forêt à dos de pachyderme. Les fonds récoltés servent au programme de protection des éléphants de Sumatra, malheureusement en voie de disparition. Le parc possède un musée comptant plus de mille pièces, fossiles, défenses de mammouths, os sculptés...

Dans la soirée, une pause au village de Petulu permet d’observer les hérons et les aigrettes venir nicher dans les arbres. Il est toujours agréable de regarder le vol de ces échassiers au couchant.

En approchant d’Ubud, belle promenade à pieds dans les rizières, coups d’œil sur la campagne balinaise. Il est ici possible de descendre la rivière Ayung en rafting.

JPEGJPEG


Ubud est la capitale artistique de Bali, principalement réputée pour sa peinture. Plusieurs musées offrent un panorama des différents courants artistiques des peintres locaux et étrangers qui, à l’invitation de la famille royale d’Ubud s’y installèrent dans les années 1930.

Le musée Neka propose des œuvres couvrant un siècle de peinture balinaise, le Puri Luki San (Palis de la Peinture), expose de nombreuses toiles de la grande période artistique des années d’entre guerres.

JPEGEn se promenant dans les rues, on découvre de petites galeries, des boutiques, ateliers, qui présentent des toiles contemporaines. Ces dernières dénotent l’esprit toujours créatif des artistes d’Ubud. L’art est toujours présent dans les faits et geste des habitants, plaisir de l’œil en regardant les temples colorés, les boutiques d’art, plaisir des papilles en dégustant les plats traditionnels, plaisir de l’oreille à l’écoute des répétitions de gamelans, orchestres de musique traditionnels, mélanges des sens dans les danses de palais comme le Legong ou dans le théâtre masqué de Topeng.


info portfolio

WL PERKASA TOUR - Jl. Danau Tondan Gang Bajang Sari no 6, Sanur Bali - Indonésie  
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0 Liens