Agence de voyage Bali et Indonésie



Coup d’oeil sur le Sud de Bali et ses îles

JPEG - 55.2 ko

Décrié par certains, glorifié par d’autres, le Sud est le cœur économique et administratif de Bali. Il s’agit d’une région très peuplée, énergique, moderne et traditionnelle à la fois. Cette région est aussi sans aucun doute la plus touristique.

Les premiers voyageurs s’installent à Sanur dans les années 1920. Située au bord d’une plage de sable blanc, elle reste la station balnéaire préférée des familles et des séniors, car la barrière de corail qui la protège offre une parfaite sécurité pour la baignade. Le soir, Sanur a su garder sa sérénité et son calme, en comparaison de Kuta et Seminyak.

Kuta commence son ascension dans les années 1960 avec les hippies et les surfeurs australiens. Il n’y a pas à proprement parler d’intérêt culturel sur cette station, mais c’est le haut lieu du surf, avec également des kilomètres de boutiques pour le shopping et une vie nocturne très animée. Kuta s’est considérablement agrandie en absorbant les villages de Legian et Seminyak. Cet ensemble reçoit des milliers de vacanciers attirés par cette plage de sable gris longue de 3 km. Son panel d’hébergements va des petites pensions de famille aux grands hôtels de luxe et villas.

JPEGJimbaran, située à 10 min au sud de l’aéroport, est toujours un gros village de pêcheurs, avec un marché aux poissons le matin de bonne heure. Elle a su développer aussi le secteur touristique grâce à ses très belles plages de sable blanc. Station balnéaire plaisante et luxueuse, elle est très connue pour ses grillades de poissons et fruits de mer le soir sur la plage. On peut s’y baigner en toute sécurité.

En arrivant sur la presqu’île du Bukit, Nusa Dua (les deux îles) est une enclave artificielle où se disséminent des hôtels de grandes chaînes internationales. Le Bukit est plus aride, mais grâce à ses plages et criques bien connues des surfeurs de haut niveau, elle se développe très rapidement, pour le meilleur et pour le pire.

Une balade à Nusa Lembongan et Ceningan

JPEGL’île de Lembongan s’allonge sur 4 km et reste de nos jours relativement préservée. L’économie locale est basée sur le tourisme de saison et sur la culture des algues. On s’y rend en bateau rapide (30 min) ou en bateau local (90 min) et la plupart des visiteurs louent des mobylettes (125 cm3) pour découvrir les deux îles qui sont reliées par un pont/passerelle en bois.

Les deux îles vous proposent de belles plages de sable blancs, des criques paisibles et de très beaux spots de snorkeling, de plongée sous-marine, des paysages de mangrove et des champs marins d’algues.

Nusa Penida, la plus grande des trois îles

C’est un plateau calcaire, avec des plages de sable blanc côté nord, et de grandes falaises tombant dans la mer coté sud. L’intérieur de l’île est vallonné et se prête à de maigres cultures. Certaines parties de l’île sont arides, car il est vrai qu’il y pleut rarement. Nusa Penida tire ses principales ressources de la culture des algues, de la pêche et du tourisme naissant.

JPEGJPEG


JPEGJPEG


Elle est encore préservée, à l’écart des sentiers battus, la vie y est simple. Elle s’adresse donc à une clientèle avertie, qui recherche la tranquillité et apprécie le rythme paisible de la nature.

Autrefois, Nusa Penida était la demeure des exilés, des bannis du royaume de Klungkung de Bali. Elle garde ainsi une réputation équivoque car elle est aussi le foyer de Jero Gede Macaling, un démon bien connu sur Bali. L’île est réputée pour sa magie, la majorité des Balinais viennent prier à Nusa Penida pour demander protection contre les sortilèges, la maladie, le mal... Ou tout simplement son contraire, pour avoir du pouvoir avec la magie noire.

Les temples et lieux de pèlerinage, comme le Pura Dalem Ped Penatéran ou le temple de Goa Giri Putri, sont très fréquentés par les Balinais.

Nusa Penida offre des sites de plongée exceptionnels. Par exemple, au large de Crystal Bay, une belle plage de sable blanc, il est possible de voir des raies manta, certaines d’entre elles pouvant atteindre 7 mètres d’envergure. Un spectacle magique, beaucoup d’émotions... Les pêcheurs les surnomment les diables des mers.

Les paysages marins de Broken Beach ou Angel Billabong sont spectaculaires. La découverte de plages comme Atuh et les falaises de 300 mètres plongeant dans la mer vous coupent le souffle ! Peu fréquentée par les touristes, Nusa Penida reste authentique et naturelle.

En conclusion

JPEGLe sud de Bali est la porte d’entrée sur l’île (aéroport international). Très vivante, cette région offre, au niveau accueil, des hébergements accessibles à toutes les bourses, des endroits calmes et d’autres très animés de jour comme de nuit, ainsi que les plus belles plages de Bali. C’est l’une des facettes du joyau qui réussit à joindre le dynamisme commercial avec la tradition balinaise.

Chaque matin, les offrandes sont déposées sur les autels, au sol dans la rue, dans les boutiques ou bien à la maison. Les cérémonies se déroulent dans les rues et, bien sûr, dans chaque temple de village. Le sud compte quelques temples importants pour l’équilibre spirituel de l’île :

JPEG
- Le Vaisseau de Pierre, Pura Luhur Uluwatu, situé à la pointe occidentale de Bukit, surplombe une falaise de 250 mètres face à l’océan Indien. Le temple daterait du XIe siècle. Il fut rebâti au XVIe siècle par un grand prêtre indo-javanais, artisan du renouveau hindou sur Bali. Endroit magnifique, ce temple gardien de Bali abrite des familles de macaques, qui y vivent en toute liberté (attention aux lunettes, broches, boucles d’oreilles...).

- Dans le prolongement de Seminiak, découverte du Pura Petit Tenguet, élevé lui aussi au XVIe siècle, par le même prêtre, Dang Hyang Nirartha. Le temple du coffret magique (Petit Tenguet), est érigé en pierres de laves noires et situé sur la plage où se rejoignent la rivière de Kerobokan et l’océan. Très beaux couchers de soleil et, avec un peu de chance, s’offre la possibilité de voir une cérémonie de transe rituelle.

Le Temple de Tanah Lot {JPEG}
- En continuant au Sud-Ouest, on accède à Canggu, avec ses spots de surf. Il s’agit d’un endroit plus calme car il y a peu de vie nocturne. A deux pas, le Pura Tanah Lot, le temple de la Terre (Tanah) et de la Mer (Lot). Lui aussi du XVIe siècle, il est perché sur un rocher à une centaine de mètres de la côte. L’accès en est réservé aux fidèles, mais on peut se promener autour rien que pour le plaisir des yeux. Une estampe japonaise au soleil couchant.


La capitale Denpasar est une ville bruyante qui se développe anarchiquement et dont la circulation n’est pas aisée. Le grand marché du Pasar Badung propose ses étals colorés de fruits, fleurs, offrandes, poissons, vannerie, souvenirs... Le marché a brûlé au début de l’année 2016 et est installé dans un autre quartier de Denpasar.

La ville possède également un musée qui donne un large aperçu des différents arts balinais.


info portfolio

WL PERKASA TOUR - Jl. Danau Tondan Gang Bajang Sari no 6, Sanur Bali - Indonésie  
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0 Liens